Sprint 0 et/ou "cadrage Agile", réel besoin ou fausse bonne idée?

Voici un sujet qui me tient à coeur, car semblant faire débat dans la communauté des agilistes, et des acteurs impliqués dans une transformation agile au sens large.

La question ne me semble pas totalement tranchée, tant certains acteurs ont l’air d’en faire une impérieuse nécessité pour « sécuriser » et garantir le bon déroulement des « sprints produit » (où un véritable incrément créant de la valeur pour l’utilisateur sera livré) qui en découleront.

Quel est votre avis sur le sujet ?
Un « cadrage Agile » est-il toujours une nécessité ?
Y-a-t-il des contextes spécifiques où ce dernier pourrait être nécessaire, voire indispensable ?

Votre avis m’intéresse :slight_smile:

Exemple d’un avis plutôt tranché sur la question, ayant généré des discussions plutôt « viriles » sur ce sujet :smirk: :

Le sujet m’intéresse aussi.
Pour ma part et des expériences dans ma boite, le Sprint 0 est OBLIGATOIRE.
Pourquoi : Parce qu’elle rassure :slight_smile:
Et oui, du fait de l’appeler « 0 », cela montre le commencement.

Ben ouaih, si on commence par Sprint 1, on travail sur quoi ?

Sur la durée, je préconise que le Sprint 0 est la même durée que les autres Sprint, pour ainsi ne pas s’engluer à vouloir faire trop bien et au final toute recommencer.
Le Sprint 0 nous permet :

  • De ce connaitre
  • D’écrire les US (pour le MVP du Sprint 1) avec tous les acteurs de l’application
  • De réaliser la DoD et la DoR
  • De définir l’architecture
  • etc …

Pour ma part, je n’ai pas eu connaissance d’application qui n’ont pas fait de Sprint 0, mais peut être est-ce un tort.

1 J'aime

@Taz_agile : merci pour ce retour d’expérience.

Par curiosité, quel est le nom de ta boîte ?

D’autres témoignages seraient les bienvenus, afin de voir si des approches alternatives ont pu être testées, et apporter une perspective différente :slight_smile:

Salut @dan_d.
Pour ne pas le cité, c’est un grand groupe français de l’énergie (dont les initiales en 3 lettres qui se suivent dans l’alphabet mais qui sont inversés pour le titre du groupe).
Vous ne voyez pas, aller un petit effort :rofl:

1 J'aime

Merci pour ton retour rapide :ok_hand:

J’ai effectivement l’impression que le sprint 0 rassure les grands groupes, tout comme le framework SAFe, pour ne pas le citer.

Mon interrogation est de savoir si celui-ci (le sprint 0) est vraiment nécessaire, ou s’il est (comme tu sembles le soutenir), si la problématique n’est pas plutôt dans la mise en place des pré-requis nécessaires à l’utilisation du framework Scrum ou d’un autre (au hasard XP pour Extreme Programming), pour pouvoir avoir une véritable démarche produit.

Dans ces conditions, il pourrait être intéressant d’appliquer du Kanban, voire du Lean IT pour s’assurer de ces pré-requis.

Tout autre avis sur la question est bien entendu le bienvenu :slight_smile:

Pour ma part, celui-ci est nécessaire à condition qu’il soit bien utilisé.
Pour ce qui est des autres framework, nous préfèrerons le SCRUM pour des raisons de rythmes, des rituels et cérémonies dont les équipes voient un réel intérêt.
Je suis preneur des retours / échanges d’autres personnes :grinning:

Hello tout le monde,

Pour ma part j’ai un point de vue particulier sur le sprint 0. Il peut être intéressant mais représente aussi un risque.
Je m’explique :

Le risque vient de la durée de celui-ci et de ce qu’on y fait. Si on part sur un sprint de conception complet, ou qu’on définit toutes les règles de l’équipe, ou que l’équipe n’est pas au complet on est, en gros, en train de faire du vrum (Cycle en V + scrum). Conception et analyse en amont, développement en itération. C’est dommage parce qu’on passe à côté de plusieurs bienfaits du framework. J’ai déjà vue ça et quand on essaye de s’adapter par la suite ça créer des frustrations.

Les cas où ce sprint est bénéfique existe cependant car il aide à mettre le pied à l’étrier.
Pour ma part, je ne parle pas de sprint 0 quand j’ai le choix mais directement du sprint 1 car finalement, à part le nom, pour moi un bon sprint 0 est un vrai sprint, où on produit un incrément, aussi petit soit-il. Le fait de l’appeler sprint 1 ne le rend pas spécial et peut aider à comprendre le principe d’incrément. On produit quelque chose, même si c’est très petit et même si c’est insuffisant pour une mise en prod ou autre. Il permet aussi de se faire ses premières expériences et de commencer à s’améliorer sur notre fonctionnement avant qu’il ne soit « trop tard ».

En bref, sprint 0 pourquoi pas si c’est un « vrai » sprint ^^

2 J'aimes