Le manager, cet être diabolique

« On fait mais on n’en parle pas aux managers… »
« Les managers n’ont pas le droit de voir… »

Bien souvent j’entends ou je lis ce genre de propos venant de personnes qui accompagnent des organisations dans leur amélioration.

J’avoue que je ne comprends pas. Comment peut-on accompagner des gens quand on les « diabolise » et qu’on prône la non-transparence, voir l’isolation ?

Qu’en pensez-vous ? L’avez-vous déjà vécu ? Suis-je le seul à croiser ce genre de coach ?

2 J'aimes