Faut-il être dans l'inconfort pour changer?

Je travaille actuellement sur un projet où une zone de confort très forte s’est installé auprès de quasiment toutes les équipes.

Tout changement qui bouscule un peu provoque une résistance au changement remarquable.

Alors vous allez me dire « Qu’est ce qui fait que cette zone de confort existe ? », pleins de raisons… D’abord l’environnement, nous sommes organisationnellement loin de nos commanditaires, donc loin du feedback utile. Nous sommes dans un système verrouillé de partout où l’échec n’est jamais « grave ».
Ensuite, il y a le statut des personnes, la plupart sont indépendant et voient ce projet comme une sécurité financière tant que celui-ci conserve son budget annuel.

Avez vous déjà vécu ce genre de situation ? Si vous étiez dans le même cas en tant que Coach, par quoi commenceriez vous ?

Hello Hicham,

En effet sujet compliqué. Je suis déjà tombé sur ce genre de situation. Un client qui a « trop » d’argent, ou une équipe qui s’enlise dans son quotidien et fini par se dire : « bah, c’est pas si mal ».

Cependant je reste convaincu que, naturellement, l’être humain ne bouge efficacement que lorsqu’il est dans l’inconfort. C’est de cet inconfort que naît le changement :).
Je pense que pour un scrum master, coach, ou tout rôle associé au changement ton contexte est un super terrain de jeux !! SI l’équipe ou l’organisation est dans sa zone de confort, comment peux-tu créer de l’inconfort, jouer le rôle de poile à gratter ?
Pour moi, une des options est de créer de la transparence, rendre l’implicite explicite. En bref, mettre en évidence ce qui peut créer de l’inconfort. A partir de la, vous trouverez peut être collectivement des choses à améliorer.

2 J'aimes