Agilité, savoir être ou savoir faire?

Un sujet qui me tiens à coeur et sur lequel j’ai écrit un article il y a quelques temps.
N’hésitez pas à rebondir dessus =D

https://blog.zenika.com/2019/04/18/lagilite-savoir-etre-ou-savoir-faire/

1 J'aime

Un peu des deux !!! Je dirai…

1 J'aime

Salut @marc.bougeret,

Merci pour cet article, je serai d’ailleurs curieux de savoir qui est ton fameux « cousin philosophe » qui n’a pas souhaité trancher ta question :wink:

Sinon, pour donner mon avis sur ce sujet un peu « épineux », je dirai que s’il fallait hiérarchiser les 2, je pencherai d’abord sur le savoir être, puis bien entendu sur le savoir faire.

Mais le premier me semble plus critique, et important pour acquérir le second :slight_smile:

En espérant avoir contribué à répondre à la question :smirk:

1 J'aime

Merci pour la réponse Dan :).
Haha en effet je n’avais pas vue que j’avais laissé des indices sur les participations au sondage. Cela dit, n’ayant pas son accord je préfère éviter de donner son nom sur un réseau social ^^.

Pour ta réponse, merci pour ce point de vue intéressant, et du coup je me permet de t’embêter un peu plus. Pourquoi cette hiérarchie ? Est-ce que, finalement, dans ce qu’on fait, le avoir-être n’est pas un savoir-faire particulier ? :slight_smile:

Haha, je vois que tu n’es pas coach pour rien :wink:

La hiérarchie est plutôt dans une logique de priorisation de la compétence à acquérir, et par expérience j’ai observé que le savoir être est plus important que le savoir faire (sauf si tu le considères comme un savoir faire particulier comme tu sembles le suggérer :slight_smile:).

Après, comme pour les principes associés au Manifeste pour le développement Agile de logiciel, cela ne veut pas dire qu’il faut négliger le savoir faire, les 2 s’auto-nourrissent.

Ceci dit, j’ai le sentiment que sans savoir être, le savoir faire restera superficiel au niveau de sa capacité à transformer et acculturer durablement une organisation.

On restera au niveau « Cargo Cult ».

Qu’en penses-tu ?

1 J'aime